Photographe Mariage Paris, Ile de France, 92, 93, 95, 94

Le tarif d’un mariage en 7 points :

 

• L’expérience :
Je travaille dans la photographie depuis maintenant cinq ans (j’ai travaillé pour Flammarion, des musiciens, des artistes, le musée Parisien, les Bâteaux Parisiens, j'ai été la photographe officielle de Christian Estrosi et de la ville de Nice, bref, une solide expérience de la prise de vue, du portrait, du déroulement d’un reportage et de la créativité. Je fais partie de la prestigieuse organisation internationale des meilleurs photojournalistes de mariage WPJA, une garantie de qualité de prestation pour mes futurs clients.

Au fur et à mesure des mariages, on sait à quel moment il faut dégainer son appareil photo,

avec l’expérience, se déplacer et se rendre discret devient une habitude.

Cette habitude permet de libérer sa créativité. Anticiper les moments forts d’un mariage ne s’improvise pas. Par exemple, un couple de mariée qui sort de l’église, on passe alors d’un endroit très sombre à la lumière éclatante du jour, le réglage de la prise de vue doit être fait en une fraction de seconde au risque d’avoir une photo surexposée.
 

La pratique photo est un processus qui ne se fait pas en un jour.

D’abord il y a la partie technique des paramètres de l’appareil photo à maîtriser en toute circonstance, en basse lumière, en haute lumière, dans des situations de mouvements très rapides, dans des endroits exigus etc.

 

Ensuite, le photographe expérimenté a travaillé son « œil » photographique.

Créatif, il voit immédiatement ce qu’il faut cadrer, shooter, attraper en instant.

Ce moment plein d’émotion et authentique où la sœur va prendre la mariée dans ses bras par exemple.

 

Avec le temps, il sait aussi créer des mises en scène, trouver un bel endroit, une lumière, un mur, un jardin,

il s’adapte à l’environnement de ce grand jour, guide les mariés, assure un rendu harmonieux

et documentaire à la photo.  

 

• Le matériel professionnel pro :

Vous pouvez consulter mon article "Quel matériel utilises-tu pour le photographie de mariage ? ",

vous constaterez que pour faire de la bonne photo de mariage, il est important d’avoir toute une panoplie d’outils pour pallier à toutes les situations de reportage. Je ne vous conseillerais jamais assez de vous faire un avis en allant voir par vous-même le prix d’un appareil photo professionnel par exemple chez Nikon ou la Fnac.
 

J’avais fait un rapide calcul, dans mon sac photo, il y en a au moins pour 6000 euros et les boîtiers photo ont une durée de vie limitée figurez-vous ! Et oui, même si c’est du numérique et qu’il n’y a pas de pellicule argentique,

les appareils photos numériques professionnels ont une durée de vie limitée à 150 000 déclenchements (le clic de l’appareil photo)…le matériel photo est un sacré budget, qu’il faut renouveler régulièrement et amortir en faisant beaucoup de mariages.
 

• Le déplacement géographique
se déplacer à un coût, il en va s’en dire…s’offrir un photographe qui se déplace partout fait partie de la prestation (essence, voiture, frais d’autoroute)

 

• Le temps consacré à la postproduction
Une photographie sortie d’un appareil photo numérique même pro a toujours un rendu un peu mou, pour donner du peps et un rendu dynamique, il est nécessaire de retoucher les contrastes à la main, photo par photo.

La prise de vue peut aussi manquer de luminosité, il peut être utile de recadrer plus serré le couple

dans un paysage ou de supprimer une photo trop floue. C’est pour cela que deux, trois jours voire quatre jours de post-traitement sont à envisager dans le temps de travail.

Ne pas oublier aussi que l’on peut prendre 2000 photos dans la journée à trier une par une…
 

• Le temps de la prise de vue

Je n’ai pas un chronomètre quand je fais un reportage de mariage, je suis là de la préparation de la mariée jusqu’au dessert, cela fait à peu près un volume horaire de 15 heures en moyenne.
 

• La qualité photographique
La qualité d’une photo rejoint l’expérience, plus le photographe aura de l’expérience, plus il sera à l’aise avec l’outil photographique et sera à même d’être plus libre en terme de créativité. L’expérience ne fait pas tout,
il y a le talent ! Cette qualité là vous la trouverez en regardant ceux qui sont du métier, vous comprendrez mieux ce qu’est une photo de qualité. Trouver un artiste photographe original se paie aussi.

 

• Les impôts

Inscrite en micro entreprise, je paye des impôts en fonction de mon chiffre d’affaire tout simplement,

je prends en compte les taxes que je dois verser et je fais une moyenne de mon tarif établi aux futurs mariés.

Voir mon Portfolio de Mariage 

WPJA Julie Biancardini Photographe Nice est membre de WPJA

Membre de l'association WPJA,

organisation internationale

des meilleurs photojournalistes de mariage  

Comment se justifie ton tarif ? Je trouve cela cher !